Les enfants sans-papiers en Finlande

Comment prendre en compte l’intérêt d’un enfant sans-papiers ?

Les enfants sans-papiers sont dans une situation extrêmement fragile dans la société. Ils n’apparaissent pas dans le registre de la population. Le centre de soins familial ne suit pas leur développement, car ils n’y ont pas accès. Sans permis de séjour, les parents des enfants sans-papiers ne sont pas des habitants de la commune, et ils n’ont donc pas accès aux services sociaux et de santé. Les enfants courent donc le risque de ne pas pouvoir bénéficier des services de la protection de l’enfance.

La convention relative aux droits des enfants, adoptée également par la Finlande, stipule que l’intérêt de l’enfant doit être pris en compte en priorité dans toutes les démarches des soins sociaux publics ou privés, des juridictions, des autorités administratives ou des organismes législatifs concernant les enfants. Cette obligation se dirige donc envers toutes les autorités et concerne tous les enfants séjournant en Finlande, quel que soit leur statut. La loi relative aux étrangers stipule également, par exemple, que toute décision concernant un enfant conformément à ladite loi doit prendre particulièrement en compte l’intérêt de l’enfant et tous les aspects liés à son développement et à sa santé.

Les autorités doivent traiter tous les enfants comme des enfants avant tout et pendre en compte leur intérêt, quel que soit le statut de séjour de leurs parents. L’évaluation de l’intérêt de l’enfant doit toujours être effectuée au cas par cas lorsque des décisions sont prises concernant l’enfant. Parmi les droits fondamentaux des enfants figurent notamment le droit à la santé et le droit à une éducation primaire et secondaire gratuite.